C’est encore les vacances…

Et cela va être un grand évenement pour Luc !

La semaine prochaine, j’assiste à une conférence à Cupertino, sur le site d’Apple,  et nous profitons de l’occasion pour partir tous ensemble pendant une dizaine de jours en Californie. Au programme bien entendu quelques visites familliales (Kurt, Bill & Kelly et Karl), mais aussi pas mal de tourisme : nous avons prévu de passer 4 jours dans le parc national du Yosemite, et une grosse journée autour de Monterey & Carmel.

La vallée du Yosemite. Le Half Dome est à droite.

La vallée du Yosemite. Le Half Dome est à droite.

J’aime beaucoup la ville de Monterey : on peut s’y promener à pied — ce qui n’est pas courant aux US — et il y a même un sentier historique ! Du fait de la baie et de la faille, la ville possède le plus bel  aquarium que j’ai jamais visité. La route de Monterey à Carmel est splendide, le long de l’océan, avec une flore et une faune omniprésente.  Monterey  a servi plusieurs fois de décor à John Steinbeck pour ses romans, dont « Rue de la sardine ».  Bref, c’est une ville que j’adore !

Méduses à laquarium de Monterey

Méduses à l'aquarium de Monterey

Ce sera une grande première pour Luc: il va prendre l’avion ! Il en aura même une double dose, puisque pour avoir des billets moitié moins chers, nous faisons une escale à l’aller & au retour 🙂

Donc à bientôt, avec plein d’histoires à raconter et plein de photos à vous montrer.

Une soirée en amoureux

C’est les vacances ! Enfin presque. Luc est avec ses grands-parents pendant que nous continuons à travailler. Qu’est-ce que cela change la vie de ne plus avoir notre petit bonhomme ! Nous pouvons enfin faire de vraies grasses matinées, lire un bouquin sans interruptions, …

Nous avions décidé de de nous faire une petite soirée tranquille : restaurant thaï, puis cinéma avec « Harry Potter ». Quelque-chose de très classique finalement. Comme à son habitude, le restau est excellent, et pour attendre la séance de ciné, nous allons dans un « Paradis du Fruit » pour nous prendre un cocktail.  Nous n’avons pas encore commandé à boire, et Anne s’absente. Au bout de 10 minutes, je commence à m’inquiéter. Et la voilà qui sort en titubant des toilettes, livide, au bras d’une serveuse : je me précipite pour l’allonger sur une banquette. Anne est complètement hagard et trempée de sueur. Comme les symptômes n’ont pas l’air de passer, je demande à une serveuse d’appeler les pompiers.

Nous passerons finalement le reste de la soirée à l’hôpital Amboise Paré : c’est à priori juste un malaise vagal, suite à une gastro.

Concours ICFP 2009

Cette année encore j’ai participé au contest de l’ICFP, un concours de programmation qui a lieu tous les ans, lors de la Conférence Internationale sur la Programmation Fonctionnelle (ICFP). Il réunit chaque année environ 350 équipes, de toute taille et toute nationalité, pour 3 jours de programmation intensive. Le sujet de cette année était le contrôle d’un satellite, pour le faire changer d’orbite et aller visiter d’autres satellites, le plus rapidement possible et en consommant le moins de carburant possible. Autant dire que je suis maintenant incollable sur les transferts de Hohmann !

Malheureusement, cette année, l’équipe a été réduite à sa plus simple expression puisque j’étais seul, mais ce fut une expérience intéressante de  se comparer à certains que je considère comme étant parmi les meilleurs programmeurs au monde… Le classement final n’a pas encore été publié, mais à 4 heures de la fin, j’étais classé 193ème.

Un grand merci à Anne & Luc pour leur patience pendant ces 3 jours qui m’ont totalement absorbé.

Mise à jour

Le site viens de passer à la version 2.8 de wordpress. D’après les développeurs, la vitesse a été bien améliorée. Vous me direz ce que vous en pensez, mais j’ai effectivement l’impression que la navigation est maintenant plus nerveuse.

Lampyres & autres

Une petite semaine de vacances et de pêche à Vassivière avec Luc… Qu’est ce que cela peut faire du bien ! Et en plus, il a fait beau.

Luc a bien profité de ses grand-parents : il est allé se baigner tous les jours, et a fait beaucoup de vélo, de la trottinette, …

Luc à la plage

Il m’a aussi accompagné une fois à la pêche à la mouche, et bien que l’endroit choisi soit le plus simple d’accès, ce ne fut pas simple ! A quatre ans (et demi !), n’importe quel rocher, ronce ou branche morte devient un obstacle insurmontable. Je ne me suis pas avoué vaincu, et je l’ai aussi emmené « au coup » dans le lac — avec peu d’espoirs de capture il est vrai. Sa patience pour tenir la canne et surveiller le bouchon n’a pas duré plus d’un quart d’heure, mais il a été bien surpris de voir que j’ai piqué une belle brème de 35 cm. Peut-être sera-t-il plus patient la prochaine fois, mais en tout cas, il a compris ce que le mot patience voulait dire !

Ce fut aussi l’occasion d’apprendre à reconnaitre la « bergeronnette des ruisseaux », les lampyres et de visiter quelques nouveaux spots pour la pêche à la mouche. Et de tester un zoom 70-300mm prêté par un collègue : on appréhende la prise de vue différemment d’avec mon bon vieux 18-70 mm. Je crois qu’il va falloir faire le pas, car l’essayer, c’est l’adopter…

Le pécheur repêché

Cela aura été la bonne nouvelle de la semaine. La compagnie a choisi de me repêcher, je vais donc pouvoir aller pécher en toute sérénité ! Et en plus je change de poste pour faire quelque chose de beaucoup plus intéressant.

Thaurion, Maulde & Chandouille, tenez-vous bien !

Jour J

Il parait que les nouvelles qui arrivent trop tôt le matin sont mauvaises… Et en consultant mes mails ce matin en arrivant au travail, je confirme que c’est vrai. Les CSP (Catégories Socio-Professionnelles) sont publiées et je suis concerné sans ambiguïté par le « plan de sauvegarde de l’emploi » — et oui, c’est comme ça que ça s’appelle : il faut croire que « plan de licenciement » donnait mauvaise conscience à certains. A priori, si tout est bien réglé, je peux partir pécher dès début juin 😉

Les évènement ne sont pas bons ou mauvais par eux-mêmes, mais c’est ce qu’on en fait… A suivre !

C’est le printemps !

Enfin presque. Pour les vacances de pâques, nous sommes partis à Vassivère. Le printemps était déjà installé à Paris où toutes les forêts étaient bien vertes, par contre sur le plateau, il faut bien attendre un mois de plus. Qu’importe ! La clémence du temps nous a heureusement surpris : Luc a pu sortir dehors tous les jours et faire du vélo (sans les roulettes !), descendre sur la plage pour jouer avec le bateau pirate ou construire un pont avec des branches au dessus d’un fossé.

Il m’a aussi accompagné pour voir le pont de Senoueix, dit le  « pont romain », sur la rivière du Thaurion :

Le pont romain sur le Thaurion

D’autres photos sont disponibles ici.

Bref, une excellente semaine, bien reposante ou toute la famille a pu se retrouver et recharger les batteries.

Environnement & communication

Ou quand l’environnement est avant tout une affaire de communication. C’est « in », et ca fait vendre — ou élire…

Dans la dernière gazette (avril 2009) de chaville, nombreux sont les articles à ce sujet : développement durable, déchèterie mobile, … Bref la ville est à la pointe du progrès ! Il y a même un article intitulé « l’hotel de ville maitrise sa dépense énergétique ». Et pendant ce temps-là, des camions communaux sillonnent la ville pour ramasser les papiers et autres petits déchets sur la voie publique. Du délire. Le véhicule s’arrête tout les 2 mètres, le conducteur en descend, pour ramasser un papier et le met dans la benne ouverte à tous vents… Qu’on ne vienne pas me dire que c’est plus écologique que le brave technicien qui pousse sa poubelle en déambulant sur les trotoirs de la ville !

La nuit du crapaud

Malgré le titre, non, ce n’est pas le dernier film d’horreur.

Ce soir, Véronique nous a proposé de nous retrouver à une sortie de l’association « Ursine Nature » pour observer la migration et les ébats des crapauds chavillois à l’étang d’Ursine. Rendez-vous  à 20h30 devant le restaurant « La Pergola » — que l’on vous conseille vivement, soit dit en passant.

A l’heure dite, tout le monde était là. Pas de question ou de commentaire narquois, j’ai dit que tout le monde était là  — des membres de l’association, des familles, des badauds… Enfin, presque. C’est une belle nuit de printemps, c’est à dire fraîche, et les principaux intéressés, les « Bufo Bufo Linnaeus« , autrement dit « crapauds communs »‘  ont préféré resté bien au chaud chez eux. Quelques uns ont quand même fait le déplacement pour nous, et nous les en remercions chaleureusement !

Pour la petite histoire, il faut savoir que cette migration des « Bufo Bufo » vers l’étang d’Ursine est suffisamment importante pour que la mairie de Vélizy accepte de faire condamner à la circulation une rue pendant environs 4 semaines, le temps pour ces crapauds très vulgaires communs de finir leurs ébats…

Bufo Bufo assis

Bufo Bufo assis