avril 2009 archive

Avr 28

Jour J

Il parait que les nouvelles qui arrivent trop tôt le matin sont mauvaises… Et en consultant mes mails ce matin en arrivant au travail, je confirme que c’est vrai. Les CSP (Catégories Socio-Professionnelles) sont publiées et je suis concerné sans ambiguïté par le « plan de sauvegarde de l’emploi » — et oui, c’est comme ça que ça s’appelle : il faut croire que « plan de licenciement » donnait mauvaise conscience à certains. A priori, si tout est bien réglé, je peux partir pécher dès début juin 😉

Les évènement ne sont pas bons ou mauvais par eux-mêmes, mais c’est ce qu’on en fait… A suivre !

Avr 25

C’est le printemps !

Enfin presque. Pour les vacances de pâques, nous sommes partis à Vassivère. Le printemps était déjà installé à Paris où toutes les forêts étaient bien vertes, par contre sur le plateau, il faut bien attendre un mois de plus. Qu’importe ! La clémence du temps nous a heureusement surpris : Luc a pu sortir dehors tous les jours et faire du vélo (sans les roulettes !), descendre sur la plage pour jouer avec le bateau pirate ou construire un pont avec des branches au dessus d’un fossé.

Il m’a aussi accompagné pour voir le pont de Senoueix, dit le  « pont romain », sur la rivière du Thaurion :

Le pont romain sur le Thaurion

D’autres photos sont disponibles ici.

Bref, une excellente semaine, bien reposante ou toute la famille a pu se retrouver et recharger les batteries.

Avr 10

Environnement & communication

Ou quand l’environnement est avant tout une affaire de communication. C’est « in », et ca fait vendre — ou élire…

Dans la dernière gazette (avril 2009) de chaville, nombreux sont les articles à ce sujet : développement durable, déchèterie mobile, … Bref la ville est à la pointe du progrès ! Il y a même un article intitulé « l’hotel de ville maitrise sa dépense énergétique ». Et pendant ce temps-là, des camions communaux sillonnent la ville pour ramasser les papiers et autres petits déchets sur la voie publique. Du délire. Le véhicule s’arrête tout les 2 mètres, le conducteur en descend, pour ramasser un papier et le met dans la benne ouverte à tous vents… Qu’on ne vienne pas me dire que c’est plus écologique que le brave technicien qui pousse sa poubelle en déambulant sur les trotoirs de la ville !